Patrick M. Consultant AMOA – Manager de transition

Patrick M. Consultant AMOA - Manager de transition« J’ai évolué ces 20 dernières années dans l’intégration de logiciel, le pilotage de projets S.I, le conseil et l’assistance aux Directions Générales et aux Directions Métier, dans des contextes groupes internationaux.  J’ai eu la chance d’évoluer dans des environnements métiers et secteurs d’activités très différents tels que l’agroalimentaire, le transport, l’industrie, l’assurance etc. »


Qui êtes-vous ? Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, nous parler de votre parcours personnel et professionnel ?

« Epris de liberté » (zéro contrainte, ou presque !), j’ai toujours eu la chance d’être là où j’avais envie, de choisir mes projets ainsi que les personnes et les équipes avec qui j’avais envie de travailler.  J’ai également eu la chance de choisir les lieux où, j’avais envie de d’exercer (Nouvelle-Calédonie, Espagne en particulier) et monter en compétence sur les domaines qui me plaisaient, de renouveler mes savoir-faire…»

Quelles sont les valeurs qui vous portent, en lesquelles vous croyez ?

Un précepte auquel je crois beaucoup : dire ce que l’on va faire, faire ce que l’on a dit et accessoirement le faire savoir.  Cela demande une certaine discipline et rigueur personnelle. On cadre ce que l’on va faire, on va réaliser ce que l’on a dit.

  • L’engagement : on est dans le projet ou on n’y est pas. On réfléchit avant de démarrer, et à partir du moment où on dit que l’on y va, on n’y va pas à moitié !
  • La communication : il faut dire les choses que vous avez faites, que les gens se les approprient,
  • La rigueur, ma ligne de conduite en trois mots : cadrer, conduire et conclure ! être assez rigoureux sur chacune des étapes de ses missions.
  • Le courage : nos difficultés on ne les contourne pas, on les résout.
  • La proximité: être proche des préoccupations du terrain, du métier, proche en équipe, des difficultés que peuvent rencontrer vos collaborateurs (à titre professionnel ou personnel) ; être dans une ambiance de travail bienveillante.
  • La solidarité : on a réussi ensemble et on affronte les difficultés ensemble.
  • La notion de mission: un début, une fin et un renouvellement. Les équipes ne sont pas figées dans le temps et on continue avec qui on a envie de poursuivre.

Faites-nous profiter de votre expérience professionnelle : d’après vous, quelles sont les clés de la réussite ?

  • « Une confiance en soi raisonnée : ni trop, ni trop peu ! Toujours douter soi-même mais toujours rassurer ceux qui vous font confiance.
  • Il ne faut pas trop prendre au sérieux, et ne pas dramatiser l’échec s’il arrive…faire en sorte d’avoir toujours donné le meilleur.
  • Sortir de sa zone de confort, (s’exposer raisonnablement !) pour progresser. Et puis quel risque prend on au final ?
  • Bien s’entourer : « seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin » = choisir les gens qui vous font progresser
  • Un travail personnel : ce n’était pas un long fleuve tranquille ! »

Pourquoi avoir choisi d’exercer en portage salarial ?

« Salarié, indépendant, associé-fondateur majoritaire (TNS), associé salarié j’ai « tout connu » mais je n’ai jamais vraiment été attaché à un statut en particulier à partir du moment où à la fin du mois, j’étais en phase avec le revenu net attendu. Pour moi, l’intérêt reste la mission, le challenge : le « véhicule administratif » importe au final peu … mais il n’est pas interdit de l’optimiser !

Le régime TNS (pour moi qui n’est jamais eu l’ambition de développer mon activité au-delà de mes propres missions) était faussement bon marché et assez peu protecteur (heureusement je suis en bonne santé !).

Le statut de salarié peut être parfois limitant dans le rapport à la hiérarchie : mon métier est de faire aboutir des projets en faisant travailler ensemble des équipes internes et externes. Il est parfois nécessaire de bousculer et responsabiliser ses équipes, que ce soit au niveau du terrain ou au niveau de la Direction (qui alloue ou non les ressources). Une position externe à l’entreprise permet une vraie indépendance et un discours moins policé.

Toutefois sans idéaliser le statut de salarié, cela reste un statut « confortable » et « sécurisant ». Pas en termes de pérennité et de stabilité d’emploi (au contraire je me sens plus vulnérable avec un CDI car dépendant de la volonté ou non d’une direction de poursuivre la relation de travail) mais au niveau des régimes sociaux de base ils sont largement plus favorables.

Liberté + Zéro contrainte comptable et administrative + régime protecteur + multi-contrats possibles + pouvoir d’achat = PORTAGE SALARIAL »

Pourquoi avoir choisi PORTAGEO ?

« Pour la petite anecdote, j’avais initialement sélectionné une autre société de portage salarial.  Dès mes premiers échanges avec Portageo, j’ai été séduit par l’implication, la réactivité, la proximité et la rigueur de Portageo. »

Projetons-nous dans l’avenir : comment voyez-vous votre évolution professionnelle ?

« Comme toujours : je sais ce que j’ai fait hier, je sais ce que je veux et peux faire aujourd’hui mais je ne sais pas où je serai demain. < (et pas envie de savoir). Tout l’inverse du plan de carrière que l’on vous demandait de tracer lors d’un entretien d’embauche ! »

Un conseil à donner aux candidats au portage salarial ?

« Négocier correctement vos TJM pour ne penser ensuite qu’aux missions qui vous sont confiées.  Ne confondez pas le salaire avantageux que vous avez pu obtenir à un moment donné avec votre valeur sur le marché du travail. Ne vous mettez pas hors-jeux tout seul en refusant d’éventuelles missions moins rémunérées mais au « prix marché ».  Le système est parfait (pour une fois !) mais fragile : ne le détruisons pas en abusant de ses avantages (inter-contrat à Pôle-Emploi …) »

 

 

Propos recueillis le 20/03/2017.

Portageo

À propos de Portageo

Laissez-vous porter par Portageo et ses 15 années d'expertise en portage salarial.
Ce contenu a été publié dans Le portrait du mois, Newsletters Portageo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.