Portage salarial, l’avenir plus sûr des freelances et des indépendants ?

portage-salarial-l-avenir-plus-sur-des-freelances-et-des-independantsLe travail indépendant reste un des souhaits récurrents de plus en plus de travailleurs et répond à une véritable attente des entreprises. La peur de la précarité ou la crainte du statut de freelance ne sont désormais plus des obstacles à cette autonomie, grâce au portage salarial.

L’expertise, une qualité recherchée par les entreprises de toute taille !

La digitalisation des sociétés occidentales a accéléré la transformation des entreprises, indépendamment de leur domaine d’activité. Ces dernières doivent en effet sans cesse s’adapter aux innovations technologiques mais aussi anticiper les nouvelles attentes de leurs clients. Pour faire face à la situation, les projets se multiplient, imposant à ces entreprises de bénéficier d’expertise dans un nombre toujours croissant de domaines.
Parce que ces projets sont, par définition, limités dans le temps et parce que la transformation est continue et perpétuelle, le recours à ces expertises reste temporaire, voire dans certains cas ponctuels. Dans l’impossibilité d’intégrer tous les spécialistes de chacun de ces domaines dans ces effectifs, l’entreprise doit nécessaire externaliser cette fonction. La recherche d’indépendants spécialistes d’un sujet précis est devenue une réalité quotidienne pour toutes les entreprises, cherchant à renforcer le développement.

Freelance et indépendance, un choix de vie ou une nécessité ?

Chacun a compris l’importance de la spécialisation, avec la nécessité induite d’afficher un certain niveau d’expertise pour pouvoir répondre aux demandes. Le travailleur du XXIème siècle a pris conscience, que sa carrière professionnelle ne pourra pas ressembler à celle de ses parents ou de la génération d’avant.
Puisqu’une entreprise ne peut pas garantir à ces experts en tout genre un travail pérenne et durable, ces spécialistes doivent cependant répondre à ces demandes qui se multiplient. Le salariat, comme il a été pensé pendant des décennies, ne permet plus d’apporter une réponse efficace et adaptée. L’indépendance et le freelancing s’imposent donc comme les voies à privilégier pour réussir à se développer et donc à travailler.
Combinée à la recherche des entreprises, ce passage du salariat traditionnel à une forme indépendante de collaboration nécessite, pour les deux parties, d’adopter le statut le plus conforme aux besoins et aux exigences de chacun.

Le portage salarial, une adaptation moderne pour les indépendants d’aujourd’hui

Connaissant une progression constante et conséquente depuis plus d’une dizaine d’années, le portage salarial a été, dès 2008, encadré par la loi puis conforté dans ses principes par une négociation entre les acteurs sociaux. Quelques remarques du Conseil Constitutionnel ont imposé aux autorités publiques de préciser plusieurs points d’organisation. L’ordonnance du 02 avril 2015 a répondu à ces demandes, définissant et encadrant plus encore cette nouvelle relation de travail tripartite, qu’est le portage salarial.
Ainsi, le salarié porté est toujours reconnu comme un spécialiste de son domaine au même titre qu’un free-lance, ayant préféré la voie de l’indépendance pure. Preuve de cette reconnaissance, la rémunération d’un expert, ayant choisi le portage salarial pour lancer son activité, ne pourra être inférieure à 75 % du plafond mensuel de la sécurité sociale.
En imposant une double compétence au salarié porté (celle d’afficher une expertise d’une part et celle d’être en mesure de démarcher lui-même ses clients), le législateur répond bien à cette tendance de fond de l’externalisation des tâches spécifiques et propose donc bien une forme moderne du statut d’indépendant.

La sécurité d’une relation contractuelle, un atout pour les indépendants comme pour les entreprises

Certes, le portage salarial n’empêche pas le salarié porté de devoir déployer autant d’efforts que le free-lance pour démarcher et recruter de nouveaux clients. Mais parce qu’il reste sous le statut salarié, le salarié porté peut toujours bénéficier d’un droit à la formation, qui pourra être consacré à ces techniques de prospection moderne notamment.
Si la « peur du lendemain » peut diminuer voire disparaitre pour les experts concernés, les entreprises, clientes de ces derniers, pourront elles-aussi atténuer la »peur de se tromper » . Le portage salarial n’impose pas une validation des expertises des salariés portés, mais elle renforce néanmoins la fiabilité et la pertinence des profils recherchés par l’entreprise.
Si la période de négociation concerne le portage salarial comme le freelancing, il n’empêche qu’en choisissant la première solution, l’entreprise externalise sa mission tout en garantissant à l’expert retenu de pouvoir se consacrer pleinement à ses prestations. Les contraintes et exigences fiscale, sociales et déclaratives sont gérées par la société de portage elle-même. Une tranquillité pour le travailleur indépendant et une sécurité pour l’entreprise de se conformer à toutes les vérifications qui lui sont imposées. La société peut en effet être assurée, que les déclarations fiscales et le paiement des cotisations sociales soient bien effectués.

Le portage salarial, évolution naturelle des free-lances et autres indépendants

Par les nouvelles précisions apportées par l’ordonnance, le portage salarial devient une solution fiable et sécurisée pour accompagner les travailleurs vers une autonomie choisie. Ce contrat à 3 parties représente une sécurité supplémentaire pour le salarié porté. Contrairement à un statut de free-lance plus traditionnel, il est en effet garanti de percevoir sa rémunération avec l’instauration d’un fonds de garantie.
Tout en apportant une solution flexible aux entreprises en recherche d’outils pour externaliser les tâches de plus en plus spécialisées, le portage salarial accompagne aussi les travailleurs dans leur quête d’indépendance, et ce quelle que soit leur situation (Volonté de tester une activité avant de se lancer, période de transition entre deux emplois, accompagnement encadré et rassurant d’un salarié rêvant de plus d’autonomie, …).
Alors que la société « s’ubérise » de plus en plus, le portage salarial apparaît être une sécurisation du freelancing et de l’indépendance.

En savoir plus sur l’historique et le cadre légal du portage salarial.

Portageo

À propos de Portageo

Laissez-vous porter par Portageo et ses 15 années d'expertise en portage salarial.
Ce contenu a été publié dans Les actualités juridiques, Newsletters Portageo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.