Découvrir le Portage Salarial

Frais de gestion degressifs à vie!


Exclusivité Portageo, nos frais de gestion sont définitivement dégressifs! Découvrez notre barème avant de simuler votre mission.

Découvrir

Engagements Portageo


Notre société de portage salarial s'appuie sur les engagements énumérés sur cette page, afin de satisfaire amplement nos salariés portés ainsi que nos clients.

Découvrir

Nos services +


Découvrez les services plus Portageo, une véritable valeur ajoutée pour nos consultants. Partez sereinement en mission et avec l'esprit libre!

Découvrir

Offres de missions


Découvrez Humaniance.com notre filiale dédiée aux freelances qui vous offre la possibilité de trouver vos prochaines missions et créer votre CV en ligne.

Découvrir

Portageo vous sert partout en France et où que vous soyez

Où que vous soyez dans le monde, Portageo vous permet d’accéder à toute l'information concernant la vie de votre dossier en temps réel. Notre extranet sécurisé vous donne accès 24h/24 à toute l’information dont vous avez besoin : commandes clients, frais de mission, facturation, règlements clients, contrat de travail, frais professionnels, extrait de votre compte social, formation, services particuliers, etc…

Les derniers articles Portageo

Nari A. Consultante SFE – Business Analyst Marketing pharmaceutique

nari-a-consultante-fse-industrie-pharmaceutiqueAprès 10 ans d’expérience professionnelle et une forte expertise dans le domaine du marketing quantitatif dans des secteurs d’activité très variés, Nari A. décide de tenter l’aventure du Portage Salarial en tant que Consultante SFE – Business Analyst Marketing pharmaceutique, elle nous explique son parcours.

Qui êtes-vous ? Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, nous parler de votre parcours personnel et professionnel.

« Après une formation en marketing et statistique, je me spécialise dans les études de marché avec une appétence pour les laboratoires pharmaceutiques. J’ai eu l’occasion de participer à la création de la cellule Etude & Analyse au sein d’un grand laboratoire pharmaceutique (mise en place déploiement CRM, gestion des tableaux de bords, des primes etc.). Après 10 ans d’expérience professionnelle et une forte expertise dans le domaine du marketing quantitatif dans des secteurs d’activité très variés, je choisis de quitter le « monde salarié classique » pour tenter l’aventure dans la réalisation de mission de conseil en indépendante, en mettant à profit mes capacités analytiques et de synthèse auprès de différents clients. Depuis quelques mois maintenant, j’interviens en tant que consultante Business Intelligence Analyst au sein d’un laboratoire pharmaceutique. »

Quelles sont les valeurs qui vous portent, en lesquelles vous croyez ?

« De manière générale, la passion, l’intégrité, l’exigence (offrir le meilleur au client) et le respect. Il est fondamental d’être en confiance avec mes employeurs partenaires clients pour construire et maintenir de bonnes relations. Je suis certes consultante mais je ressens le besoin d’adhérer aux valeurs de l’entreprise que j’accompagne. Aussi, j’ai besoin de transparence pour comprendre les actions, les décisions et agir en conséquence. »

Faites-nous profiter de votre expérience professionnelle : d’après vous, quelles sont les clés de la réussite ?

« Les clés de la réussite…

  • Bénéficier d’une solide expérience dans des secteurs d’activité variés dans la fonction marketing études me permet d’être force de proposition, de mieux appréhender mes missions, d’avoir une grande capacité d’adaptation, d’être impliquée,
  • Développer un esprit autonome qui s’est traduit dans mon cas par une expérience de consultante en interne dans une entreprise (quand j’étais salariée) auprès de la direction ou du service commercial. Aujourd’hui, expérience en tant que consultante externe (maitrise du poste via expérience passée)
  • Expérience multisectorielles (grande consommation, du luxe, pharmaceutique) avec au final la même la démarche/ méthodologie à appliquer dans la gestion projet : savoir gérer les priorités;

Pourquoi avoir choisi d’exercer en portage salarial ?

« Le portage salarial s’est présenté comme une solution idéale pour démarrer ma première mission d’indépendante sur les recommandations de mon ingénieur d’affaires. Le portage salarial est le bon compromis entre le salariat et l’indépendance. Contrairement à la création d’entreprise, le portage salarial me permet de me concentrer dans mon cœur de métier en étant déchargée des tracas administratifs. »

Pourquoi avoir choisi Portageo?

« Sonia Benchik, ingénieur d’affaires Humaniance, m’a proposé une mission de Consultante SFE pour un de ses clients.  Elle m’a également présenté la solution du portage salarial avec Portageo : les choses étaient simples. Aussi je souligne la réactivité, la disponibilité et la flexibilité de l’équipe Portageo. »

Projetons nous dans l’avenir : comment voyez-vous votre évolution professionnelle ?

« Aujourd’hui je suis mono client. A terme, j’envisage d’enrichir ma fonction de consultante SFE et de développer une réelle expertise pour d’autres problématiques clients (renforcer mon expertise, mon savoir etc.). Ensuite, créer un projet, en lien avec un besoin exprimé dans l’industrie pharmaceutique. »

Un conseil à donner aux candidats au portage salarial ?

« Le portage salarial vous permet de vous concentrer dans votre métier tout en bénéficiant des avantages du statut de salarié sans les contraintes de la création d’entreprise  (pas de démarches administratives etc.) »

 

Propos recueillis le 20/05/2016.

Lire la suite »25 mai 2016
 

Bulletin de salaire – Cotisation : « Contribution au dialogue social »

bulletin-de-salaire-cotisation-contribution-au-dialogue-socialDepuis le 1er janvier 2015, vous avez vu apparaître sur les bulletins de salaire des employeurs de droit privé, une nouvelle ligne de cotisation, afin de contribuer au financement des organisations syndicales. Ce libellé de la « contribution au financement des organisations syndicales » est modifié à présent à la demande de l’Accos et de l’Urssaf. 

Mais que se cache-t-il derrière cette cotisation qui invite à présent au dialogue social ?

Il devient dès le mois de Mai « Contribution au dialogue social ». Son taux est fixé à 0,016 % en cotisation patronale et n’a pas changé depuis le 1er janvier 2015. Il ne changera pas non plus en Mai 2016, seul le libellé, le nom de cette ligne de cotisation change.

L’article 31 de la loi n°2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale a institué un fonds paritaire, chargé d’une mission de service public, contribuant au financement des organisations syndicales de salariés et des organisations professionnelles d’employeurs pour l’exercice de missions d’intérêt général, définies à l’article L.2135-11 du Code du travail.
Son fonctionnement est, notamment, assuré par une nouvelle contribution définie à l’article L.2135-10 du Code du travail dont le recouvrement est assuré par les Urssaf, CGSS et MSA.
Les modalités de création du fonds et ses conditions d’organisation et de fonctionnement ont été définies par le décret n°201 4-1718 du 30 décembre 2014.

Pour l’exercice de ses missions, le fonds paritaire de financement des organisations syndicales de salariés et organisations professionnelles d’employeurs est habilité à recevoir les ressources mentionnées à l’article L.2135-10 du Code du travail, dont une nouvelle contribution patronale définie au 1° dudit article, assise sur les rémunérations versées aux salariés.

En résumé, une nouvelle cotisation apparue en janvier 2015, pour financer les organisations syndicales.

Cette cotisation est censée remplacer le financement des OPCA (organismes qui collectent les cotisations sociales dans les entreprises, pour la formation professionnelle continue et qui délivrent au compte goutte les prises en charge des formations pour les salariés). Portageo par exemple cotise à son OPCA, qui est le FAFIEC. Tous les ans nous leur versons environ 300 000 € au titre des cotisations liées à la formation professionnelle continue. Toutefois, le FAFIEC (OPCA de branche qui nous est imposé) nous finance seulement quelques dizaines de milliers d’euros pour les formations de nos salariés portés. Et c’est ainsi dans toutes les entreprises. Le delta permettait jusqu’à 2015, le fonctionnement des OPCA, ainsi que des organisations syndicales en France. Ce fonctionnement qui était vrai jusqu’en 2015, devait être supprimé par cette « contribution au dialogue social ». Nous allons dire que nous faisons confiance à nos dirigeants sur le sujet et que donc cette nouvelle contribution annule l’ancien mode de financement des organisations syndicales. Mais alors, il faut expliquer pourquoi sur des centaines de milliers d’euros versés, seulement quelques unités de dizaines de milliers d’euros sont réinvestis en formation chez Portageo en cette année 2016 ? Pourquoi le budget formation qui nous est accordé est-il aussi minime pour les centaines de salariés que nous gérons ? Autrement dit, pourquoi notre OPCA continue de nous fournir aussi peu en financement de la formation professionnelle continue ? Nous leur avons posé la question par écrit et n’hésiteront pas à publier leur réponse.

Bloc auteur

 

Lire la suite »25 mai 2016
 

Les commentaires sont fermés.