Freelances, portés, quels tarifs pratiquer pour vos missions ?

freelances-portes-quels-tarifs-pratiquer-pour-vos-missionsC’est une question que se posent de nombreux freelances, consultants ou salariés portés d’une manière récurrente et à laquelle il est difficile de trouver les bonnes réponses : facturer à l’heure ou fixer un forfait ? Quel montant ? Quel TJM ?

L’enjeu du tarif pratiqué par le Freelance pour ses missions

Le tarif pratiqué varie selon divers paramètres, il n’existe pas de réponses toutes faites à cette question mais voici quelques précisions qui vous permettront d’évaluer objectivement vos tarifs de ventes et ainsi être crédible auprès de vos clients  tout en percevant un revenu convenable. En effet, le tarif pratiqué varie selon le degré d’expertise du freelance, la durée de la mission, la nature ainsi que les prix du marché. Il peut être facturé au projet ou au taux horaire, mais si ce dernier est trop élevé, le budget du client ne sera pas suffisant. Sachez néanmoins que si ce dernier est trop bon marché, vous perdez en crédibilité. Cela dépend de vous et il est donc important de bien fixer son tarif, mais surtout le bon tarif pour vos prestations !

Avant toute chose, il est important d’étudier et se référer aux tarifs de vos confrères pour avoir une idée des prix pratiqués sur le marché. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur les réseaux sociaux, tels que Viadeo  et consulter plusieurs profils correspondant à votre activité ainsi que le tarif proposé. Une fois étudié, vous pourrez déterminer une moyenne des tarifs qui se pratiquent dans votre branche d’activité.

Comment fixer ses tarifs ? Différent cas de figures pour fixer son TJM

Fixer ses tarifs, et plus précisément son TJM, n’est pas une mince affaire. Nous avons retenu 3 méthodes qui vous aideront surement à y voir plus clair.

Astuce  : Demandez à nos experts des conseils pour le calcul de votre TJM !
simulateur tarif journalier

Première méthode : le prix de marché

Toute prestation de service a une contrepartie financière. Cette contrepartie est chiffrée selon différents critères : expérience du consultant, localisation géographique de la mission, secteur d’activité, confidentialité du projet, budget alloué au projet ou encore le contexte économique de l’entreprise. De tous ces paramètres se dégagent des « prix de marchés » qui ne sont autre que des moyennes ou encore des usages dans certaines professions.

Dans le secteur IT par exemple ou encore dans les métiers du web, il est très courant que les recruteurs détiennent des barèmes imposés aux freelances, sans contestation possible. Il faut cela dit savoir qu’une négociation reste souvent possible, alors n’hésitez pas à évaluer à la hausse votre TJM, à sa juste valeur. Certains entreprises affichent régulièrement des baromètres dédiés à ces tarifs (places de marchés, sociétés de conseil, blogs spécialisés, etc.).

Seconde méthode : le prix du client

Dans certains contexte, le client peut imposer son prix. Cela arrive souvent dans un contexte budgétaire tendu, dans un marché ou l’offre (d’expertise) est supérieure à la demande (exemple : métiers de la rédaction, du graphisme, etc.).

Il peut également arriver que le client passe par un intermédiaire et dans ce cas, la marge perçue par l’intermédiaire pénalisera la négociation entre vous et le client. Dans ce cas de figure, vous n’aurez pas d’autre choix que d’accepter ou décliner la proposition mission, si les honoraires proposés ne vous conviennent pas.

Troisième méthode  : Le salaire net visé

C’est généralement la méthode employée par les indépendants issus du monde du salariat : ces derniers se réfèrent généralement à leur dernier bulletin de salaire, ou encore à un salaire visé (parfois un idéal) en net mensuel, afin de définir un taux journalier moyen. Le simulateur proposé par Portageo peut aisément vous aider dans cette optique.

Il faut cela dit savoir que le client tiendra compte de différents paramètres avant de vous valider un contrat commercial avec un TJM qui vous convient. Il faudra avant tout veiller à ce que ce prix se rapproche au prix de marché et au budget de votre client.

Notons enfin que les consultants très expérimentés (les Experts) peuvent afficher des prix de journée supérieurs à 1000 €. Ces tarifs sont tout à fait justifiables dans la mesure où ces derniers interviennent sur des domaines d’expertise très pointus, à caractère confidentiel, avec des enjeux financiers, économiques et financiers importants. Généralement, plus de 20 années d’expertise sont nécessaires avant d’arriver à ce TOP niveau de facturation.

Les tarifs journaliers moyens pratiqués par les indépendentants

Tarifs mis à jour en 2016

Pour vous donner un ordre d’idée, voici quelques exemples de tarifs pratiqués par des freelances (prix indiqué en H.T. par journée) pratiqués par les consultants, formateurs et autres prestataires indépendants :

IT :

  • Développeur java : 450 € HT
  • Développeur C ++ : 380 € HT
  • Développeur mobile : 350 € HT
  • Consultant en informatique : 850 € HT
  • Architecte base de données : entre 350 / 450 € HT

Formation :

  • Formateur en management de projet : 600 € HT
  • Formateur en communication : 700 € HT
  • Formateur en grande distribution : 450 € HT
  • Formateur en bureautique : entre 350 et 450€ HT
  • Formateur en langues étrangères /Traducteur anglais-français : 25 € de l’heure
  • Formateur spécialisé handicap (formations, séminaires, conférences) : 350 € HT par jour
  • Ingénieur pédagogique : entre 665€ et 855€  HT

Marketing :

  • Chef de projet marketing : 400 € HT
  • Community manager : 200 € HT
  • Attaché de presse / consultant en communication : 450 / 550 € HT
  • Consultant marketing et communication senior : 900 € HT par jour
  • Rédacteur web : Facturation au mot, selon niveau de difficulté et expérience du rédacteur

Industrie / Achats :

  • Ingénierie process peintures: 500 € HT par jour
  • Consultant achats junior : entre 400 et 500 € HT
  • Supply-Chain & Purchasing Management : 800€ HT

Ressources Humaines :

Management / Stratégie :

  • Audit, Conseil, Formation pour PME-PMI : 700 à 1000 € HT
  • Consultant en organisation : 500 € HT
  • Consultant en conduite de projet : 500.00 € HT

Banque Finance :

  • Consultant-Formateur Banque et Finance : 1 300 € HT
  • Chef de projet monétique : 500€ HT

Quelques conseils pratiques pour nos amis freelances

Sachez qu’il ne faut pas confondre les honoraires avec le salaire : en effet, le salaire net correspond à environ la moitié des honoraires, après déduction des charges. Lorsque vous négociez une mission avec l’entreprise cliente, il faut prétendre un montant deux fois supérieur au salaire net que vous escomptez. En général, les honoraires moyens d’un Freelance sont compris entre 300 et 1 500 € HT. Ces tarifs varient donc du simple au triple selon l’expertise du freelance disposant de compétences rares et la problématique du client, des types de mission, mais également du lieu de la mission (Paris, province ou étranger..). Notons également que le freelance, expert dans un métier bien précis pourra pratiquer des tarifs plus élevés.

Grâce à notre connaissance du marché, et notre expertise en portage salarial auprès de freelances, nous pourrons étudier votre projet et déterminer ensemble une méthode personnalisée de calcul d’honoraire.

Portageo

À propos de Portageo

Laissez-vous porter par Portageo et ses 15 années d'expertise en portage salarial.
Ce contenu a été publié dans Focus sur, Newsletters Portageo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.