Du freelancing au portage salarial…la convergence, on y vient !

Du freelancing au portage salarial la convergence, on y vient !Parce qu’au sein d’une entreprise, quelle que soit sa taille, faire appel ponctuellement à des ressources extérieures peut s’avérer parfois salvateur et aussi parce que l’indépendance est une aspiration générale, de plus en plus de structures font appel à des intervenants en freelance. Un travailleur indépendant en freelance vend, sous forme de missions des prestations intellectuelles.

En France, pour pouvoir travailler légalement, un indépendant doit choisir un statut qui conditionnera tant son statut que son régime social et fiscal dont il va relever. Auto entrepreneur, profession libérale, entrepreneur individuel à responsabilité limitée ou bien encore à la tête d’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Un véritable casse-tête pour toutes celles et tous ceux qui veulent mettre leurs compétences au service d’entreprises de manière ponctuelle quand on sait en plus que les entreprises sont de plus en plus réticentes à l’embauche de nouveaux salariés.
Afin de faire converger ces deux univers mais aussi des intérêts communs, le portage salarial se dessine de plus en plus comme la solution idéale et la plus adaptée à une société qui se modernise.

Faire converger liberté et sécurité

Jeunes et moins jeunes, salariés de longue date ou fortes personnalités en quête de liberté et d’autonomie, le portage salarial semble être la solution moderne la plus adaptée à l’hyper compétitivité que requière le monde économique qui se profile. Si certains hésitent encore à passer le pas de l’indépendance, le portage salarial allie la sécurité d’un statut de salarié à la liberté d’intervention d’un travailleur freelance. Un concept moderne, adapté et largement encadré.

Pour les entreprises qui ont des besoins ponctuels d’intervenants extérieurs pour mener à bien des projets plus ou moins complexes, pour des missions de surveillance, de soutien, d’expertise indépendante… là encore le portage salarial se positionne sur un créneau qui restait à inventer. En portage salarial, le freelance choisit ses clients et ses missions en toute indépendance et en toute liberté sans aucune intervention extérieure, négocie lui-même ses contrats (temps de travail, montant de la rémunération, frais, durée, lieu et contenu de la mission…).

C’est la société de portage de salarial qui, suivant scrupuleusement les termes du contrat commercial passé avec l’entreprise qui le mandate pour une mission, va apporter au travailleur indépendant un statut de salarié avec tous les avantages que cela comporte de manière traditionnelle (rémunération mensuelle sur la base du taux horaire négocié, paiement des charges et cotisations sociales…) le tout encadré par une convention collective qui entrera en vigueur au 1er juillet 2017. Du côté de l’entreprise cela signifie un seul contrat et une facture mensuelle à acquitter auprès de la société de portage salarial.

Faire converger simplicité et efficacité

Par ce que le statut d’indépendant, particulièrement alléchant en terme de liberté, de qualité de vie et d’aisance financière, comporte de plus en plus d’obligations qui vont à l’encontre des attentes des indépendants, le portage salarial, libère le freelance des lourdeurs et tracasseries administratives. Le portage salarial permet au salarié porté de conserver son autonomie mais surtout de garder l’esprit libre pour mettre son expertise et ses compétences au service de l’entreprise pour laquelle il effectue une mission pointue.

Si le portage salarial compte aujourd’hui une grande majorité de cadres supérieurs et autres jeunes cadres experts, c’est bien la preuve que ce système quelque peu visionnaire est parfaitement adapté aux attentes d’une société en pleine mutation. En ce début de XXIème siècle, si le monde économique est devenu hyper concurrentiel et opportun à de très belles carrières professionnelles, la vie de famille n’en demeure pas une aspiration obsolète.

Hors avec un statut de salarié classique il est parfois difficile de faire conjuguer ses ambitions professionnelles, son besoin de réalisation personnel par le travail et d’assurer la sécurité de moyens pour ses enfants. Le portage salarial permet de faire converger ces aspirations pour le moins légitimes. Simple et efficace, les portage salarial libère des contraintes et garantie l’autonomie et la sécurité des salariés portés.

Faire converger expertise et disponibilité

A l’heure où l’économie mondiale et les marchés évoluent à la vitesse de la lumière, nombre d’entreprises sont en quête permanente de nouveaux talents et doivent réussir l’équation complexe de la compétitivité et de la réduction des coûts. Pour ce faire, le portage salarial offre, tant à l’entreprise requérante et à l’expert indépendant toutes les garanties nécessaires à une parfaite convergence des besoins.

Missions ponctuelles avec un expert choisi librement, pas de tracasseries administratives, clarté des contrats et un gain de l’ordre de 25% par rapport aux sociétés d’intérim qui, elles mettent des femmes et des hommes à la disposition des entreprises. Avec le portage salarial les contrats sont librement consentis entre l’expert et l’entreprise, chacun se choisit librement. Une fois le contrat signé, les choses sont claires et sans ambiguïté, chacun peut se consacrer pleinement à son travail.

Le portage salarial : convergence de deux concepts

Si 45% des salariés français aspirent à l’autonomie, ils ne sont tous les ans que 16% à franchir le pas de l’indépendance. Entre frilosité face aux tracasseries administratives, contraintes et risques inhérents à la création d’entreprise, statut précaire et confort du statut de salarié, bon nombre renoncent à leurs ambitions et à leur rêve d’indépendance.

Et pourtant… aujourd’hui le statut encore méconnu de salarié porté est l’alliance parfaite de ces aspirations de liberté et de sécurité du statut de salarié. Diplômés de grandes écoles, pas ou peu diplômés mais détenteurs de connaissances et de compétences acquises au fil des ans, ils sont près de 200 000 à voir fait le choix de ce statut perçu comme atypique. Créées à la fin des années 90 en France, les premières sociétés de portage salarial se sont structurées au fil des ans. Aujourd’hui, la majorité d’entre elles est signataire d’une charte de déontologie, reconnues et encadrées par le code du travail et une convention collective, elles ont permis à nombre de français de réaliser leur rêve d’autonomie.

L’adéquation parfaite entre attentes et besoins

A l’heure où nombre d’entreprises françaises peinent à trouver leur place dans une mondialisation essentiellement basée sur le tout numérique et sa vitesse fulgurante de progression. Dans un univers social où les plus performants de nos seniors refusent l’idée même du déclassement de par la retraite et où les générations X et Y réfutent l’idée même de la mise à disposition de leurs compétences au service d’une hiérarchisation trop rigide, le portage salarial a toute sa place sur un échiquier en mouvement perpétuel.

Portageo

À propos de Portageo

Laissez-vous porter par Portageo et ses 15 années d'expertise en portage salarial.
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.