chevron_right

Clause GROSS-UP et portage salarial : quel intérêt ?

La clause « Gross-Up » ou clause de brutage est une clause fiscale bien spécifique que devraient inclure tous les salariés, et plus spécifiquement les salariés en portage salarial, effectuant des missions à l’étranger. Cette clause permet au salarié de ne pas supporter directement, mais de faire supporter à son client les éventuels ajustements fiscaux (TVA, impôts…) susceptibles d’intervenir en cours de mission…

Une instabilité fiscale

S’il est bien un domaine qui est fluctuant c’est celui de la fiscalité. Même s’ils ont rarement tendance à baisser, les calculs d’impôts de toutes sortes ne connaissent que bien peu de stabilité. Les politiques fiscales évoluent au gré des changements politiques et des besoins des états. Fond de commerce mais aussi casse-tête de tous les cabinets comptables, les normes évoluent en permanence. Si ces taux fluctuent en France, il en est de même dans les autres pays. Le coût du travail n’est pas le même partout. Lorsque l’on signe un contrat de mission, mieux vaut se prémunir de ces évolutions en ajoutant une clause Gross-Up ou clause de brutage.

Pour un revenu net

Avec une telle clause de brutage bien formulée, l’intervenant se garantit un revenu net de toutes taxes connues, en vigueur ou qui viendraient se greffer pendant la durée de validité et l’exécution du contrat. C’est le mandataire qui s’engage, en co-signant cette clause, à s’acquitter lui même des nouvelles taxes qui viendraient imputer les revenus de l’intervenant.

En portage salarial

Les salariés engagés en Portage Salarial, très scrupuleux quant au calcul de leur rémunération, doivent impérativement inclure et négocier avec leurs clients une clause de brutage. Ce gross-up leur permet de se prémunir face à l’augmentation du coût de leur travail. Afin de rester compétitif, il n’est pas toujours judicieux d’augmenter son TJM de manière inconsidérée pour se prémunir d’éventuelles hausses de fiscalité directe ou indirecte. En revanche l’approbation d’une telle clause est une garantie claire de maintien de revenu net pour l’indépendant mandaté pour une mission, c’est son client qui en assumera la charge. Pour ce qui est des missions de courtes durées et à condition de suivre scrupuleusement l’actualité fiscale, la clause de brutage ne se justifie pas forcément. A contrario, pour les missions de moyenne et de longue durée, à fortiori pour les contrats de mission à l’étranger, mieux vaut se prémunir pour éviter tous désagréments.

En savoir plus

Questions fréquentes sur le Portage salarial

Explorez notre base de connaissances sur le fonctionnement du Portage salarial.

L'offre Portageo

Une offre de frais de gestion dégréssifs à vie avec un accompagnement 100% personnalisé pour développer votre chiffre d’affaires.

Avis et témoignages

Découvrez le choix unanime de centaines d’indépendants qui vous aideront dans le choix délicat de votre société.

Contactez-nous

Nos consultants RH vous rapellent immédiatement pour vous proposer la solution de portage salarial la plus adaptée à votre situation personnelle

keyboard_arrow_up