chevron_right

Questions

Quelles sont les croyances populaires qui touchent le portage salarial ?

Comme dans toutes les professions, le portage salarial n’est, à son tour, pas épargné par des approximations ou interprétations bien souvent erronées. En voici une petite sélection :

  1. « Le portage salariale»  écrit-on souvent. Mais n’auriez-vous pas remarqué ce vilain e qui traine ? Orthographié correctement, c’est plutôt le portage salarial.
  2. « Le portage salarial, c’est comme l’intérim ». Il faut souligner qu’un consultant en portage salarial, possède le statut de salarié, et doit faire les démarches de prospection lui-même pour trouver ses prochaines missions. Aussi, il est capital de répéter que le portage salarial s’adresse particulièrement, à des experts. Aussi, leur niveau d’expertise est important pour vendre leurs compétences auprès de leurs clients potentiels.
  3. « Le portage salarial coûte vraiment trop cher ». Là encore, plusieurs confusions entrent en jeu sur le montant des charges salariales prélevées en France, qui sont en réalité des cotisations qui servent le quotidien des français : santé, chômage, retraite, etc.
  4. « Pas d’indemnisation pôle emploi en portage salarial » Une autre idée préconçue concernant le portage salarial est le fait que ce régime n’entraîne aucune indemnisation pour une fin d’activité. Il est intéressant de savoir qu’un consultant en portage salarial profite du statut salarié et possède donc les mêmes droits qu’un salarié du secteur privé.
  5. « Un régime réservé exclusivement aux cadres » Il est vrai que jusqu’en 2013, le portage salarial était orienté pour les cadres. L’ordonnance du 2 avril 2015 a changé la donne, à présent, le régime du portage salarial est accessible à toute personne présentant un niveau d’expertise et d’autonomie acceptable pour une recherche indépendante de clients. Donc, le statut cadre s’avère non indispensable pour l’exercice de sa profession en portage salarial.
  6. « Le portage salarial, incompatible avec des missions à l’international » Cet argument est faux car il est tout à fait possible d’avoir recours au portage salarial pour réaliser une mission à l’étranger. Le droit du travail en France l’autorise, la personne en question étant considérée comme salarié détaché. Une condition est tout de même nécessaire, car le salarié porté doit être résident en France pour une durée minimum de 6 mois sur 12.
  7. « Le portage salarial, c’est pour les jeunes ou les débutants » D’autres pensent que le portage salarial est destiné uniquement aux jeunes. Il paraît judicieux de contrebalancer cette idée reçue en précisant que le portage salarial est accessible à des personnes en activité de tout âge, dont le niveau d’expertise s’avère suffisant pour dénicher des clients par eux-mêmes. Aussi, cette nouvelle forme d’emploi est utilisable aussi bien par des étudiants ayant terminé leur cursus universitaire que par des séniors.
Cette réponse vous a t-elle été utile?
Donnez votre avis
Pas du tout utilePas très utileAssez utileUtileTrès utile
Loading...

Besoin de plus d’informations ?

Ressources sur votre activité et le portage salarial

Des e-books et de la documentation juridique qui répondent à toutes vos questions.
 

L’actualité du Portage salarial

Découvrez toutes les actualités autour du Portage Salarial et Portageo.
 

Contactez-nous

Nos consultants RH vous rapellent immédiatement pour vous proposer la solution de portage salarial la plus adaptée à votre situation personnelle

keyboard_arrow_up